Menu

[Critique] The Crazies. Horse?

La rédac - 17 juin 2010
#Jeux vidéo [Critique] The Crazies. Horse?

Ce film est sorti la semaine dernière mais il ne passe que depuis mercredi dans mon cinéma. D’ailleurs un peu déçu car je comptais voir l’illusionniste et Eyes of war mais ils ne passent pas.

Après Infectés j’espérais que The Crazies relève le niveau des films du genre. C’est un remake de la nuit des fous vivants (que je n’ai pas vu) de George A Romero qui est d’ailleurs ici un des producteurs.

Et si la folie était contagieuse ?

Imaginez un virus capable de transformer n’importe qui en fou dangereux. Imaginez maintenant ce virus se répandant sur une petite ville tranquille du Middle-West. Alors que les habitants voient leurs proches se changer en assassins, un shérif tente de protéger les quelques personnes encore non infectées en attendant les renforts. Mais lorsque l’armée intervient enfin, c’est pour mettre la ville en quarantaine quitte à exécuter toute personne tentant de fuir. Abandonnés à leur sort, ce petit groupe de survivants va tenter de s’en sortir…


Je m’attendais à une sorte de film de zombies avec des hordes de morts vivants mais au final on est plus dans l’épouvante avec des situations tendues mais pas de massacres à tout va. On voit au final peu d’infectés.

On sursaute quelques fois. Même si le procédé utilisé est très classique (plan assez long puis mouvement assez rapide avec une musique bien stressante).

Les acteurs sans être excellents sont convaincants.

Ce film comporte son lot d’incohérences propre au genre des séries B. Mais au final c’est plutôt bon.

On passe un bon moment même si The Crazies ne révolutionnera pas le genre.

Pour l’anecdote on voit dans le film le figurant le plus connu au monde, j’ai nommé Glenn Morshower alias Aaron Pierce de 24.



Pin It on Pinterest