Menu

Review | The Green Hornet. Ca pique !

ONeill - 15 janvier 2011
#Cinéma #Critiques de Films et Séries TV Review | The Green Hornet. Ca pique !

Voilà un film que je suis allé voir grâce au réalisateur, qui est notre Michel Gondry national (Eternal Sunshine of the spotless Midnight, La science des rêves, Be kind Rewind…), un des réalisateurs les plus créatifs de sa génération je pense. Apparemment l’effet dans Matrix où la caméra tourne autour d’un personnage fixe serait une de ses inventions.

Mais après avoir vu à la bande annonce j’ai quand même eu un peu peur. On retrouve en tant qu’acteur et scénariste Seth Rogen, un habitué des comédies de Judd apatow.

Le directeur du journal Daily Sentinel se transforme la nuit en super-héros connu sous le nom de Frelon Vert. Il est secondé par Kato, l’expert en arts martiaux.

Comme en résume ce synopsis le film est très léger. C’est une comédie d’action pas prise de tête mais cela lui donne son intérêt. Je trouve The Green Hornet très proche de Kick Ass. On a beaucoup d’humour.

D’ailleurs le personnage du frelon vert est parfois un peu lourd à force mais rien de gênant.

Pendant qu’on est dans la critique je trouve le pouvoir de Kato un peu too much. Il n’était pas nécessaire mais vu la surenchère présente dans ce film ça passe sans problèmes.

La réalisation est bien mais on ne retrouve pas tellement la pâte Gondry. L’action est aussi présente tout le film. On ne s’ennuie pas et on passe un très bon moment. Le duo formé par Rogen et Chou fonctionne.

Un film jouissif.

Pour la 3D je trouve qu’elle n’apporte pas grand-chose mais pour une fois elle est bien faite, aucunes sensations de flous donc le seul point gênant c’est pour ceux étant obligés de payer un supplément.

Avis de Rémi :

Pour ma part, je suis allé voir le film avec une certaine curiosité : en effet, étant petit je regardais le frelon vert avec Bruce Lee et j’étais curieux de voir ce que Gondry et Rogen avait pu en faire. Au premier abord, c’est déroutant  : On ne retrouve pas vraiment l’ambiance de la série de l’époque, et on se retrouve dans un film assez classique et loin de ce que nous avait habitué Gondry. Mais rapidement, le divertissement fonctionne. Au final, on rit et on apprécie. Le tout est outrancier comme une comédie d’Apatow. Par contre, Kato est un peu trop causant ( par rapport à la série d’origine)au départ du film mais ça s’améliore avec le temps.

  • http://www.myspace.com/eachall Azy222

    Je trouve qu’on reproche trop facilement au film de ne pas avoir la fameuse « patte Gondry ». Alors certes, on n’est plus face à des effets spéciaux du genre carton & Co, mais sommes-nous pour autant sortis de cette ambiance que Michel Gondry sait ajouter à ses films? Les dialogues, l’humour, les personnages… Je l’ai vu en 2D et pour la première fois, j’ai pu penser qu’il manquait l’effet 3D dans certaines scènes ; le réalisateur a selon moi voulu s’amuser avec ce que propose la 3D, faire des plans, des scènes, qui sans cela sont un peu confuses. Bref, ça ne fait que prouver le talent de Gondry. Il ne pouvait pas faire des films suédés toute sa vie 😉

    • http://www.myspace.com/eachall Azy222

      PS: va voir, Arietty, il est bien aussi !

  • ONeill

    Arietty c’est plus du domaine de rémi. 😉

    Je ne sais pas si il l’a vu et aura le temps de donner son avis.

    Pour Gondry ce n’était pas vraiment un reproche mais plus une constatation. Il a fait du bon boulot mais c’est différent de ses films habituels.

  • Morgan

    Sans aucune prétention et juste pour corriger une erreur de frappe ou un oubli de ta part, l’ autre film de Michel Gondry est « Eternal Sunshine of the Spotless Mind ».
    Je ne pense pas que la « patte Gondry » soit dans ce film indispensable, au contraire il est très intéressant pour ce réalisateur de sortir de ses propres sentiers battus. Cependant, le film est mou et plutôt superficiel : à force d’humour un peu facile et de combats gagnés d’avance, il est plus difficile de rentrer dans l’histoire du Frelon vert. D’autant plus que les scènes de combat, celles qui sont en général les plus convoitées et travaillées dans ce genre de film/comics, ne sont pas vraiment à la hauteur des espérances qu’on peut avoir, et The Green Hornet est faible du coté narratif mais n’arrive pas à s’élever bien au-delà du simple divertissement. Malgré tout, le nouveau bébé de Gondry nous laisse passer un bon moment dans la salle noire des cinémas.



Pin It on Pinterest