Menu

Review | Mass Effect 3

Cyril Letonnelier - 12 mars 2012
#Tests de Jeux vidéo Review | Mass Effect 3

Le commandant Shepard revient pour un ultime combat où se joue le sort de la galaxie, rien que ça. Mass Effect 3 nous propulse à quelques années-lumière dans un monde en plein chaos. Suite et fin de la trilogie, il promet de nous perdre dans une multitude de choix tout au long de notre mission, histoire de corser le tout en nous mettant au coeur du problème inter-galactique. Pas besoin de tourner autour du relais cosmodésique plus longtemps, on tient notre conclusion parfaite.

Temps de jeu personnel: 59 heures

Save the Earth whatever the cost

Difficile de parler de l’histoire du jeu puisque celle ci s’étale sur 3 opus qui se suivent maintenant. Vous incarnez Shepard et pour faire court, il n’y a que vous qui puissiez sauver la Terre qui s’est faite envahir par les Moissonneurs (une race d’extra-terrestre). Pour réussir ce tour de passe-passe, vous allez devoir chercher de l’aide dans toute la galaxie, et au delà. Evidemment vous n’êtes pas un bleu, vous être un haut représentant de l’humanité, un commandant reconnu pour ses faits et vous avez le Normandy, vaisseau le plus rapide de l’univers (pratique). Il n’empêche que cela ne va pas être aisé et toute votre aventure est axée sur votre mission « SOS amitié ».

La particularité de la série Mass Effect, c’est qu’elle nous permet de faire des choix pendant tous les moments clefs du jeu. Vous pouvez décider de recruter un nouvel allier, d’attaquer une planète, de tuer un ennemi héréditaire ou simplement d’envoyer balader la journaliste qui vous interview. Pour cela, vous avez deux jauges, « bon » et « méchant », qui se remplissent en fonction de vos actes. Et plus celles-ci sont remplies, plus vous débloquez de nouvelles options dans chacune des personnalités. Si vous êtes vraiment méchant par exemple, vous pourrez tirer sur un ennemi de sang froid au cours d’une cinématique, tandis que si vous êtes gentil, vous aurez l’occasion de faire une tape dans le dos de votre co-équipier (la classe).

Mass Effect 3 prend en compte beaucoup de vos choix précédents (Mass Effect 1 et 2) grâce à l’importation de votre sauvegarde, et vous avez du coup une aventure complètement personnalisée. Avec un peu de chance vous reverrez peut être d’anciens compagnons, mais ça, ça ne dépend que de vos choix! Le déroulement de l’histoire et même la fin sont (vraiment) modifiés en fonction de votre évolution, il ne tient qu’à vous de façonner Shepard (et l’univers par la même occasion) à votre façon. Le jeu se veut plus fataliste que son grand frère, et si certain seront frustrés, il devient plus réaliste d’une certaine manière.

Plus RPG, avec un mode multi « survival »

On avait grandement reproché à ME2 d’être trop action et moins RPG, le premier étant quant à lui trop RPG et pas assez action. Il semblerait que ME3 résolve le problème grâce à quelques réglages ici et là. On peut déjà choisir au début de la partie notre façon de jouer. « Un mode Action où les répliques des dialogues seront automatisées et la difficulté des combats normale. Un mode Histoire dans lequel les dialogues seront entièrement manuels et la difficulté des combats minimisée. Le mode RPG, quant à lui, alliera des dialogues manuels à une difficulté normale de combat, dans la plus pure tradition de la saga Mass Effect ». Une idée pas si bête que ça qui permet à chacun de trouver midi à sa porte. Les fous du pad pourront même lancer directement en difficulté extrême, car le jeu en normal est un poil trop simple.

Le coté RPG est relancé par la gestion de nos caractéristiques et pouvoirs qui sont en forme d’arbres à 2 niveaux au bout d’un certain moment. A la manière d’un Deus Ex, il faudra par exemple choisir entre « plus de dégâts » ou « plus de munitions ». Enfin on reste classique du coté des classes de notre personnage: ingénieur, soldat, adepte,… rien de foufou. On notera quand même la possibilité de créer des tourelles pour les ingénieurs et l’apparition des grenades. Un peu de RPG encore avec la gestion de nos coéquipiers en temps réel pendant les combats, en donnant des ordres avec Kinect même! Vous pouvez combiner vos attaques ou à l’inverse couvrir le plus d’ennemis possible en même temps, à vous de choisir la meilleure stratégie en fonction des ennemis qui vous font face. Ici aussi on est plutôt bien servi puisque les ennemis se suivent mais ne se ressemblent pas.

Comptez une cinquantaine d’heures pour finir le jeu entièrement en prenant votre temps. Une durée de vie raisonnable pour un jeu qui peut être refait autant de fois que l’on veux en changeant ses choix. Les décors sont variés, on s’arrête parfois pour contempler à gauche et à droite. Visuellement beau, Mass Effect 3 pèche un peu sur les visages! Car si les expressions rendent bien, tout le monde manque un peu de charisme, au final tout semble froid.

Enfin ME3 propose un mode multi-joueur jouable à 4, sous la forme d’une suite de vagues d’ennemis dans des endroits clos. Les décors sont familiers car il s’agit des missions N7 que l’on réalise en solo pendant le scénario principal. Par contre ici vous devez remplir des objectifs (activer des modules, tuer des cibles prioritaires…) tout en dézinguant à tout va. Le jeu est complètement « esprit d’équipe » puisque l’expérience gagnée à la fin d’une partie est partagée avec tout le monde. Votre expérience vous sert à faire évoluer vos personnages multi, de la même façon que vos personnages en solo. Une bonne façon de découvrir les pouvoirs de chaque classe avant de se lancer dans l’aventure!

CONCLUSION

Mass Effect 3 termine la trilogie en beauté, en nous offrant un jeu que l’on a pu façonner depuis déjà 2007 grâce à nos précédents choix. Les fans apprécieront les détails ici et là, l’ambiance qu’on retrouve et l’utilisation des personnages pour un scénario original. Les nouveaux apprécieront l’action, le coté RPG agréable s’ils se penchent dessus, mais ils passeront à coté de tout ce qui rend l’aventure touchante. Je leur conseille du coup d’au moins jouer à Mass Effect 2 avant. A part ça, ce jeu est un kif énorme. ACHETEZ-LE. C’est un ordre. Stay sharp!

    Points positifs:

  • Le tournant fataliste de la série
  • L’importance des choix précédents
    Points négatifs:

  • Le faible nombre d’équipiers (par rapport à ME2)
  • Le personnage un peu rigide

  • Développeur : BioWare
  • Éditeur : EA
  • Genre : Action/RPG
  • Joueurs : 1-4
  • Jeu en ligne : Oui
  • Date de sortie : 8 Mars 2012
  • Disponible sur : PC, PS3 & Xbox 360

Nous rappelons que les appréciations sont à remettre dans leur contexte, et dépendent de l’avis seul du testeur. Il n’est pas conseillé de comparer les notes de deux jeux différents. La note est à titre d’information pour un jeu donné, au moment du test; nous vous invitons à lire attentivement celui-ci dans son intégralité.



Pin It on Pinterest