Menu

Review | Hugo Cabret

Cyril Letonnelier - 2 avril 2012
#Jeux vidéo Review | Hugo Cabret

A l’occasion de la sortie du film Hugo Cabret (« Hugo » tout court pour le titre original) en Blu-Ray, je me suis dis qu’il était temps d’écrire un petit quelque chose sur ce film qui a été félicité dans de nombreux domaines lors des Oscars. Photo, son, décors, montage sonore et effets visuels, 5 oscars techniques pour un seul et même film, autant dire que cette réalisation de Martin Scorsese est un bijou du cinéma de notre époque. A-t-il mérité tout ça ? Pas besoin de tourner autour du pot, la réponse est oui.

Dans le Paris des années 30, le jeune Hugo est un orphelin de douze ans qui vit dans une gare. Son passé est un mystère et son destin une énigme. De son père, il ne lui reste qu’un étrange automate dont il cherche la clé – en forme de cœur – qui pourrait le faire fonctionner. En rencontrant Isabelle, il a peut-être trouvé la clé, mais ce n’est que le début de l’aventure…

Hugo Cabret nous entraîne dans un monde visuellement superbe. Un Paris du début 1900 où la mécanique de précision ferait saliver de plaisir les fans de ce qu’on appelle le « steampunk » actuellement. Cette période cuivrée, métallique, qui déborde de détails et de pièces à gauche et à droite pour des objets robotisés au quotidien. C’est le film modèle pour mettre en avant un Blu-Ray face à une version DVD, tant les détails nous laissent sans voix. Passé ce cap, on admire le travail d’expression des acteurs. Si l’histoire « conte de fée » ne nous plonge pas dans un suspense sans voix, on se laisse doucement porté par le jeu que chacun nous propose.

Le jeune Asa Butterfield qui interprète Hugo apporte à son personnage l’innocence qu’il faut ainsi que la curiosité qui anime le héros. Il n’est pas seul puisque Chloe Moretz (Kick-Ass) l’accompagne dans son aventure. Enfin trois grands noms du cinéma sont présents pour leurs donner la réplique tout en incarnant des personnages qu’on dirait sorti tout droit d’une caricature (et c’est bien la volonté du film): Ben Kingsley, Sacha Baron Cohen et Christopher Lee.

Si le film parait s’allonger un peu sur le milieu, il nous emmène où il veut, comme il veut. Un casting parfait, une réalisation impeccable et un environnement sonore superbe nous plongent dans un Paris qu’on aimerait pouvoir toucher du bout des doigts. Hugo Cabret est un hommage au cinéma d’époque, on regretterait presque que les acteurs ne parlent pas français dans la ville lumière.



Pin It on Pinterest