2017-02-13 11:32:462014-01-15 14:30:26

15 janvier 2014 - 14h30

Review | Speedball 2 HD (PC)

speedball2hd

Sortez le service trois pièces et rangez le cerveau. Garçon ! Sers-moi un remake du sport le plus testostéroné de l’univers, un mélange gorgé de violence, de bris d’os et de crachas métalliques, une vision post-apocalyptique à la croisée des Mad Max et du très étrange Rollerball. Le speedball, c’est un handball brutal, où envoyer un adversaire à l’hôpital vaut autant qu’un but, une approche au gameplay ultrasimpliste, un jeu qui marqua son époque à travers son second épisode. 23 ans plus tard, l’histoire d’un remake, Speedball 2 HD, pour 7-10 euros sur Steam.

Temps de jeu personnel: 10 heures

Un bouton et ta gueule

1988, le très jeune studio Anglais Bitmap brothers, sans prévenir, lâche 2 petites perles vidéoludiques, le Shoot Em Up Xenon et le jeu de sport futuriste Speedball sur Atari ST et Amiga. Pas encore des chefs d’œuvres, mais tous deux recueillent suffisamment d’avis favorables et de sousous pour poursuivre l’aventure.

Speedball, jeu de handball futuriste, amène le postulat suivant : Les fautes font partie du jeu, les terrains sont des arènes closes, les arènes closes sont des flippers. En d’autres termes, au handball classique se greffent des gestions de bumpers, d’additionneurs de points, une absence de fautes, ainsi que des rebonds à tout va.

Repartant sur ses bases, le studio penche immédiatement sur une suite, suite qui participera à sa légende. Aucune révolution, mais l’idée s’est largement affinée. Le gameplay est plus nerveux, plus technique et évolutif, le mode multi-joueurs excellent, et une véritable gestion d’équipe (à travers des modes tournois) apparait. Dès lors, parler de Speedball signifie inconsciemment parler de Speedball 2.

Des années, des errances, la petite boite périclite après quelques soft très médiocres, un revival 3D de son Speedball 2 par exemple, le décrié Speedball 2100 en 2000 sur PS1.

La mode est largement passée depuis, Speedball (2) est respecté mais fini, l’occasion de revenir à la simplicité, un remake, ce qui nous intéresse aujourd’hui. Ce remake fait suite, et reprend l’essentiel du travail déjà accompli pour devices iOS en 2011.

Aucune surprise sur l’essentiel, la configuration d’un terrain est la même, bonus inclus, le gameplay repose toujours sur la croix/joystick et l’utilisation d’un seul bouton pour toutes les actions (tir, tacle, frappe, saut suivant le contexte), la gestion des points également (2 pour les bumpers ou étoiles, 10 pour un but, une blessure ou un combo de 5 étoiles, ainsi qu’un multiplicateur de point) même le sample vocal « ICE CREAAM » d’époque a été gardé.

En forme… de poing

Il y avait-t-il besoin de tout réinventer ? Non, le gameplay et son approche ne méritent pas vraiment de prendre des risques. Mais pour le reste, l’équipe de Tower Games a bien fait le boulot. La refonte graphique est d’assez bonne qualité qualité, la refonte HD est plus colorée tout en conservant la patte un peu sale façon Bitmap Brothers, on aime ou pas. De nouveaux designs de terrains et de perso brisent la monotonie, mais globalement le renouvellement est mesuré.

Le Speedball étant sous forme de ligue, on retrouve plusieurs équipes, la plupart déjà là dans les anciennes versions, toutes avec des stats définies. On peut ainsi aller des très poussifs Revolver jusqu’à l’équipe intergalactique des développeurs. Concrètement, les stats (individuelles) concernent la vitesse, la force, l’agressivité, la vision du jeu, etc… autant dire une énorme partie du sort d’un match. Dans le mode carrière, vous incarnez les Brutal Deluxe, une équipe de loosers qu’il faudra faire passer au rang de champions, cela par l’évolution des stats (et de votre talent bien sûr). Il sera ainsi possible de recruter ou de passer par la case entrainement. Au passage, les menus de gestion d’équipe sont proche de la catastrophe, absolument pas clairs voire buggés.

speedballhd1

Petit reproche, une difficulté très faible. L’IA pêche assez souvent, agressivité en particulier. Gagner un championnat en s’amusant ou enchainer les victoires par 250-0 n’est pas rare. Une fois les stats au max (4-5 saisons), vous n’aurez plus aucun challenge. Les quelques autres modes de jeu amènent un petit plus, mais se recentrent principalement sur une amélioration de votre technique.

Heureusement, on retrouve un mode multi, sur le même PC ou en Local, allongeant largement la durée de vie.

Développeur : Tower Studios / Éditeur : Mastertronics / Genre : Sport Futuriste / Joueurs : 1-2
Jeu en ligne : Non / Date de sortie : Disponible / Disponible sur : PC

Conclusion

7

En résumé
Un jeu à l’ancienne, toujours très bon, bénéficiant d’une refonte sérieuse, mais qui ne vaut vraiment (sur la durée) que par son multijoueur. L’occasion de redécouvrir une époque à travers un de ses plus nobles et atypiques softs.

Les points forts
Gameplay toujours efficace
Le multi
Nostalgie

Les points faibles
IA très perfectible
Remake, sans plus

Notation: 0.0 – 3.5 » Run, you fools! | 4.0 – 5.5 » Moarf. | 6.0 – 7.0 » Le travail est fait. | 7.5 – 9.5 » Ça casse trois pattes à un canard ! | 10 » Masterpiece.



http://www.jeuxvideo.org/wp-content/uploads/2014/01/Speedball-2-HD-07.jpg
Accueil Must read Review | Speedball 2 HD (PC)
Guifou Cyriloo w
Executive Editor @ Jeuxvideo.org and Generationmp3.com, founder @geek2thefuture, ex videogame journalist @ 20minutes.fr.

Review | Speedball 2 HD (PC)

X