2017-12-13 16:28:522016-12-12 15:55:36

12 décembre 2016 - 15h55

Review | The Last Guardian (PS4)

Attendu durant des années par les fans, le dernier jeu de la Team Ico est enfin arrivé sur console. Des générations seront passées et c’est finalement sur PlayStation 4 que Trico voit le jour dans une aventure qui nous fait voyager dans une contrée inconnue.

The Last Guardian propose une aventure magique à vivre à sa façon, avec un animal étonnant, qui semble autant perdu que nous.

Temps de jeu personnel: +10 heures (PS4)

You’ll never walk alone

L’enfant que nous incarnons se réveille au milieu d’une cité en ruine, sans grandes explications sur sa présence à cet endroit abandonné. Mais le hasard faisant bien les choses (est-ce vraiment du hasard ?), ce garçon n’est pas seul car un animal improbable est à ses côtés: Trico. Le jeu nous entraîne au milieu d’une relation entre le garçon et l’animal où les deux vont tenter de s’apprivoiser pour venir à bout des obstacles et des énigmes qu’ils rencontrent. Tout ça pour fuir quelque chose, rien n’est clair car l’histoire se découvre sans qu’on ne nous en dise plus.

Le gameplay est assez simple et ce n’est d’ailleur pas ce qui importe le plus. Notre personnage pour sauter, grimper, porter des objets ou appeler Trico, tout ce qu’il nous faut pour venir à bout des différentes pièces que nous franchissons au fur et à mesure de notre exploration. Le décor semble vide, mais un vide gigantesque avec des constructions immenses au milieu d’un environnement qui semble vieux de plusieurs millénaires. On se sent tout petit, à essayer de grimper difficilement une échelle tandis que Trico lutte aussi pour évoluer au sein des niveaux. Si les énigmes ne sont pas très compliquées, c’est la rigidité du personnage qui complique un peu les choses et on passe souvent son temps « coincé » dans le pelage de Trico.


L’univers est captivant, nous transportant dans un monde étrange où l’histoire se déroule de plus en plus vite pour ne nous éclairer complètement qu’à la fin. J’ai malheureusement plusieurs fois décroché de ces mises en scène à cause des nombreux problèmes rencontrés (ces fameux moment coincé sur Trico, des objets qui ne déclenchent pas les bonnes actions à cause d’un millimètre de trop au moment d’un lancé) et j’ai perdu un peu de la magie de The Last Guardian en y jouant. Ce n’est pas grand chose mais c’est suffisant pour m’avoir gâché l’expérience de jeu, la faute à des problèmes qu’on ne rencontre normalement plus sur notre génération de console.


Développeur : SCE Japan Studio / Editeur : Sony Computer Entertainment / Genre : Action-Aventure
Joueur : 1 / Jeu en ligne : Non / Date de sortie : Disponible / Disponible sur : PS4

Conclusion

7.0

En résumé
The Last Guardian se repose sur une histoire intéressante, un univers intriguant et une relation originale entre un garçon et un animal mystique. De quoi passer un très bon moment si l'on souhaite voyager. On regrettera toutefois les différents bugs que l'on rencontre qui nous ramène à l'époque de la PS2 avec Ico tout en nous faisant décrocher des moments magiques que l'on peut vivre.

Les points forts
La relation entre les deux personnages
L'environnement magique
La musique et l'ambiance du jeu

Les points faibles
Les bugs de déplacement qui cassent la magie du jeu

Notation: 0.0 – 3.5 » Run, you fools! | 4.0 – 5.5 » Moarf. | 6.0 – 7.0 » Le travail est fait. | 7.5 – 9.5 » Ça casse trois pattes à un canard ! | 10 » Masterpiece.



http://www.jeuxvideo.org/wp-content/uploads/2016/12/the-last-guardian.jpg
Accueil Must read Review | The Last Guardian (PS4)
Cyril Letonnelier Cyriloo w
Executive Editor @ Jeuxvideo.org and Generationmp3.com, founder @geek2thefuture, ex videogame journalist @ 20minutes.fr.

Review | The Last Guardian (PS4)

X