2019-11-03 19:57:112019-08-28 10:29:54

28 août 2019 - 10h29

Review | Control (PC, PS4 & Xbox One)

Les finlandais de chez Remedy reviennent à nouveau dans le monde du jeu vidéo avec Control, successeur spirituel de Max Payne, Alan Wake et Quantum Break.

Que nous réserve Sam Lake, le David Lynch du jeu vidéo, avec ce nouveau titre ?

Temps de jeu personnel: +10 heures (Xbox One X)

Remedy nous emmène toujours plus loin dans sa folie

Control vous place aux commandes de Jesse Faden, protagoniste plus ou moins involontaire qui va devoir s’occuper du désordre qui règne actuellement dans le QG du Federal Bureau of Control. Si vous ne savez pas de quoi il s’agit, c’est assez logique car il s’agit d’un département fictif qui gère tout un tas de problèmes paranormaux au milieu de New York. En parcourant les bureaux vides d’un bâtiment qui change de forme, vous allez découvrir la raison de votre présence en même temps que celle de vos ennemis.

Le jeu vous propose de mener l’enquête au fil des combats et des découvertes que vous réalisez dans des environnements qui ne sont pas si vides que ça. Difficile de ne pas penser à Max Payne pour ses combats ultra dynamique, Alan Wake pour son histoire fantastique mais aussi très détaillée ou encore Quantum Break pour l’utilisation de pouvoirs. Un véritable cocktail made by Remedy qui vaut le détour. On a gardé le meilleur de chaque jeu pour en faire un hit en puissance.

Jesse se bat avec une arme unique qui peut changer de forme suivant votre bon vouloir mais aussi avec des pouvoirs surnaturels que vous allez acquérir au détour du jeu. Une panoplie de pouvoirs qui permet au jeu de ne pas être monotone, tout en donnant lieu à des combats spectaculaires. On se ballade dans les étages à la recherche d’ennemis à éradiqués mais surtout aux aguets pour trouver des indices sur l’histoire et l’univers du jeu. Que ce soit des documents à lire, des vidéos à regarder ou des enregistrements audio.

Difficile de ne pas se dire que l’on se trouve au milieu d’un monde sorti tout droit de la tête de David Lynch, mais on se rappelle très vite que Sam Lake n’est pas non plus en manque d’idées de ce côté la.

Côté gameplay encore, on a droit à des types d’ennemis différents (arme classique, pouvoir surnaturel) comme nous afin de nous faire varier notre style de jeu et le moins que l’on puisse dire, c’est que ça fonctionne bien. Point bonus pour le style graphique totalement fou et l’ambiance musicale. L’esthétique des niveaux, le jeu des couleurs, le côté épuré/minimaliste contrebalancé par des environnements plus riches crée une atmosphère fantastique, soulignée par la musique aux petits oignons. Sans oublier les personnages. Si quelques-uns sont plutôt classiques, on adore rapidement la personnalité complètement folle de plusieurs (le docteur, le concierge…).

Développeur : Remedy Entertainment / Editeur : 505 Games / Genre : Aventure/TPS
Joueur : 1 / Jeu en ligne : Non / Date de sortie : 27 Août 2019 / Disponible sur : PC, PS4 & Xbox One

Conclusion

8.0

En résumé
Control fait le boulot et le fait bien. Remedy nous transporte facilement dans son univers, où l'histoire se laisse découvrir petit à petit, ponctuée par des combats dynamiques.

Les points forts
Le scénario fou fou fou
Les combats spectaculaires
La direction artistique

Les points faibles
La diversité des environnements



Notation: 0.0 – 3.5 » Run, you fools! | 4.0 – 5.5 » Moarf. | 6.0 – 7.0 » Le travail est fait. | 7.5 – 9.5 » Ça casse trois pattes à un canard ! | 10 » Masterpiece.



http://www.jeuxvideo.org/wp-content/uploads/2019/11/Control-1.jpg
Accueil Must read Review | Control (PC, PS4 & Xbox One)
Cyril Letonnelier Cyriloo w
Executive Editor @ Jeuxvideo.org and Generationmp3.com, founder @geek2thefuture, ex videogame journalist @ 20minutes.fr.

Review | Control (PC, PS4 & Xbox One)

X